Maman qui apprend les règles de sécurité sur la route à sa fille

APPRENDRE LA SÉCURITÉ AUX ENFANTS

Les enfants n’ont pas toujours conscience des dangers auxquels ils sont confrontés. Tout simplement parce qu’ils n’ont pas les mêmes visions et les mêmes perceptions que les adultes. C’est donc aux parents de leur apprendre la sécurité… sans leur faire peur !

My Angel vous délivre aujourd’hui quelques conseils pratiques pour leur enseigner les mesures de précautions dès le plus jeune âge. Ils sauront ainsi identifier les dangers et connaître ce qu’il faut faire pour les éviter. 

Aider les enfants à identifier les différents types de danger

Le danger se définit par une menace qui peut entraîner un accident à tout moment. Dans ce cas, plusieurs situations présentent des risques élevés pour les enfants, quel que soit leur âge. Il est important de conscientiser les enfants sur les consignes de sécurité et sur l’identification des risques qu’ils encourent. Il est possible d’apprendre aux enfants, dès 3 ans, à être attentifs à leur environnement et à détecter des situations potentiellement dangereuses. À cet âge, l’enfant adore apprendre et c’est donc avec plaisir qu’il assimilera vos consignes de sécurité, surtout si vous le faites sous forme de jeux.

Cependant, il ne peut pas tout assimiler à l’âge préscolaire, il faudra régulièrement faire des rappels pour lui apprendre à identifier différents dangers et surtout comment réagir. Vers 3 ans, vous pourrez déjà lui inculquer les bases issues de la parole. Par exemple, si vous lui dites « Non » ou « Arrête tout de suite », il doit comprendre qu’il est dans une situation qui le met en danger et qu’il doit stopper. C’est aussi un âge où il peut comprendre qu’il est interdit de s’approcher du feu (gazinière ou barbecue), qu’il doit se tenir à la rampe des escaliers pour monter et descendre, qu’il ne doit pas mettre les doigts dans la prise, qu’il ne faut pas sortir seul dans la rue, etc.

Sensibiliser les enfants aux accidents domestiques

Les accidents les plus courants sont les accidents domestiques. Surtout que les enfants en bas âge passent plus de temps à la maison qu’à l’extérieur et qu’ils sont en pleine période de découverte de leur environnement. Ils ont bien souvent envie de toucher à tout et de goûter tout ce qui traîne ! Il faudra, bien entendu, prendre des mesures de précaution en mettant des sécurités sur les placards, le frigo, les coins de table… Mais au lieu de leur dire seulement que ce sont des lieux interdits, il est recommandé aussi de leur expliquer pourquoi.

Apprendre la sécurité aux enfants, c’est par exemple leur expliquer les symboles présents sur les bouteilles de produits dangereux. Nous savons tous que ces produits doivent être mis hors de leur portée, tout comme les médicaments et les allumettes mais il est aussi important qu'ils sachent  interpréter les étiquettes. S’ils ne savent pas lire, ils savent très bien identifier une croix noire sur fond orange, une flamme ou une tête de mort. 

Les prises électriques figurent parmi les dangers les plus importants. Surtout si votre enfant vous voit régulièrement brancher et débrancher quelque chose. Il risque de prendre ce geste pour un geste anodin et de faire pareil lorsqu’il voudra brancher un de ses jouets électroniques. 

La maison est le principal environnement de votre enfant, il est donc essentiel de le sensibiliser aux différents dangers qui l’entourent, pour éviter qu’une minute d’inattention se transforme en accident.

Apprendre la sécurité routière aux enfants

La rue représentera le deuxième environnement de votre enfant, que ce soit le trottoir en face de votre maison ou le chemin de l’école. Il n’est jamais évident de prévoir ce qui va arriver dans la rue, aussi bien du côté des automobilistes, que des piétons ou encore des cyclistes. Il convient alors de sensibiliser votre enfant dès que vous vous promenez avec lui. Montrez-lui l’exemple ! Un enfant a souvent tendance à imiter ses parents. S’il vous voit prendre les passages piétons, circuler uniquement au feu vert et bien regarder de chaque côté de la route avant de traverser, il apprendra plus facilement la sécurité.

Il est important de sortir avec votre enfant en toute saison, pour lui apprendre les règles de conduite par tous les temps. Le comportement des automobilistes diffère en cas de neige et de pluie, la route peut être glissante et le trottoir aussi. Le jour où votre enfant pourra sortir seul, il devra être en mesure d’évaluer complètement son environnement.

Enseigner la prudence à l’école

À l’école, vous ne pouvez pas surveiller votre enfant. Certes, d’autres adultes s’en occupent, mais il peut être prudent de lui rappeler quelques règles élémentaires concernant les jeux présents dans la cour, les instruments qu’il met dans sa trousse et le comportement à adopter avec ses petits camarades.

Durant les cours, les enfants prennent le risque de se faire mal en manipulant des objets pointus comme le compas ou des objets tranchants comme les ciseaux. Dans certains cas, les plus petits ont des doigts barbouillés de colle et se frottent automatiquement les yeux sans se soucier de la douleur que cela peut provoquer. Avant qu’il entre en maternelle, n’hésitez pas à regarder son comportement au quotidien et à lui enseigner les bons gestes. Il évitera ainsi ses petits incidents qui occasionnent parfois des bobos douloureux !

Mais outre le matériel, il est nécessaire de sensibiliser l’enfant sur la violence à l’école. Certains camarades se chamaillent plus fort que d’autres ou jouent à des jeux dangereux, comme le jeu du foulard par exemple. Il est essentiel d’apprendre à votre enfant à identifier ces comportements et les précautions à prendre : s’éloigner, refuser de jouer, en parler à la maîtresse ou à un surveillant.

Et s'il fait le trajet école/domicile sans vous, lui rappeler la consigne de ne jamais suivre quelqu'un sans votre accord ne sera pas superflu non plus.

S’appuyer sur des outils pédagogiques pour apprendre la sécurité aux enfants

Dans cette phase de conscientisation, le plus important est d’inculquer aux enfants une culture proactive. En sachant identifier les différents dangers, ils sont capables de déterminer eux-mêmes les mesures de précautions à prendre. Bon nombre d’outils pédagogiques aident les parents et les enseignants à mener à bien leur campagne de sensibilisation. 

Le mieux est d’utiliser des mots simples et du vocabulaire que les enfants comprennent facilement. Pour appuyer les exemples et les leçons à tirer, il est possible d’organiser des séances de projection de dessins animés. Les enfants assimileront plus vite les situations dangereuses et y feront référence s’ils y sont confrontés. Ils se rappelleront ce que le personnage de dessins animés a fait dans ce cas et reproduiront instinctivement les mêmes gestes. 

Des rencontres avec des pédiatres urgentistes peuvent parfois être organisées. Ces derniers expliqueront mieux les conséquences du non-respect des consignes de sécurité, sans pour autant effrayer les enfants. Par ailleurs, ils pourront leur apprendre les gestes de premiers secours au cas où un accident est inévitable. Des débats entre enfants leur permettent aussi d’échanger leurs perceptions du danger et de se sensibiliser entre eux. 

Équiper les enfants pour agir au plus vite en cas d'urgence

Malgré le nombre incalculable de préventions, les risques d’accident ne sont jamais réduits à néant. Si vous voulez être totalement rassuré, nous vous invitons à  découvrir les produits My Angel Kids, adaptés à des enfants de moins de 11 ans. En cas de situation d’urgence, et sans avoir besoin  d'un téléphone portable, l’enfant peut déclencher un bouton « panic » pour vous signaler qu’il se trouve en danger,  qu’il a besoin d’aide, et vous transmettre sa localisation. (Le fait de le localiser uniquement en cas de nécessité permet de le responsabiliser et de lui laisser prendre son autonomie.)

Pour apprendre la sécurité aux enfants, la meilleure solution consiste à les sensibiliser dès le plus jeune âge pour qu’ils prennent conscience des risques qu’ils encourent. De cette manière, ils peuvent identifier les dangers, être proactifs et adopter les bons réflexes face à un accident, si jamais cela se produit. 




Commentaires (0)

Ecrire un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter cet article
À PROPOS

Inscription à la newsletter