Voitures sous la neige, sur la route.

CONDUITE EN HIVER : QUELQUES CONSEILS

L’hiver est arrivé avec, malheureusement, son lot d’intempéries comme la pluie, la neige, le brouillard et le verglas. Il faut dès à présent se réhabituer à la conduite en hiver et s’adapter aux conditions de circulation parfois difficiles. Les équipements adéquats, une bonne connaissance de ses réflexes et des mesures de précaution permettent de s’assurer une conduite hivernale en toute sécurité.

Afin de mieux appréhender les techniques de conduite en hiver, My Angel vous délivre quelques conseils et vous dévoile de bonnes pratiques pour prévenir les risques d’accident

Voir et être vu

La toute première règle concernant la conduite en hiver réside dans la visibilité. Vous devez parfaitement voir devant et derrière vous, mais il est aussi indispensable d’être vu des autres automobilistes. À cet effet, dès les premiers signes de brouillard, il convient de vérifier ses feux : les phares, les veilleuses, les clignotants et les feux stop. C’est grâce à un véhicule parfaitement équipé que vous pourrez anticiper les dangers et signaler votre présence aux autres.

Il est de bon ton de se rappeler que l’utilisation des feux de brouillard est limitée à certains cas précis :

  • les feux de brouillard avant s’utilisent par temps de brouillard, de chute de neige et d’averses,
  • les feux de brouillard arrière ne s’allument jamais en cas de forte pluie, car ils peuvent éblouir les autres conducteurs. Ils s’utilisent uniquement en cas de brouillard et de chute de neige.

Dès que la nuit tombe ou que le ciel s’assombrit, il est essentiel d’allumer ses feux de croisement pour mieux voir la route et signaler sa présence aux autres véhicules. Autant dire qu’en hiver cela signifie bien souvent les allumer en allant au travail le matin et en rentrant chez soi le soir.

Par ailleurs, une bonne visibilité passe aussi par des essuie-glaces en bon état de marche. Vérifiez régulièrement que ceux-ci balaient correctement la pluie et la neige de votre pare-brise, sans oublier de contrôler aussi le liquide lave-glace. Si possible, remplacez-le par un liquide spécial hiver, lequel résiste au gel. Cela évite les mauvaises surprises au moment de nettoyer son pare-brise sur la route, alors que les températures sont inférieures à 0°C.

Enfin, votre voiture doit être équipée d’accessoires indispensables pour une conduite en hiver en toute sécurité : gilet jaune, triangle de signalisation, raclette, paire de gants, lampe de poche et jeu d’ampoules. Vous pouvez aussi ajouter une couverture, au cas où vous tomberiez en panne ou seriez bloqué sur une route pendant une durée indéterminée.

Adapter sa conduite aux conditions climatiques

Entre la pluie, la neige et le verglas, la route est souvent plus glissante que d’habitude. La conduite en hiver passe par une plus grande souplesse dans votre façon de rouler. Évitez alors les accélérations franches et les freinages brutaux. Lorsque vous devez aborder une descente ou un rond-point, pensez à faire jouer le frein moteur pour ralentir.

Il faut également se rappeler qu’en cas de mauvaises conditions climatiques, les limitations de vitesse changent :

  • sur les routes hors agglomération, la vitesse autorisée passe de 90 km/h à 80 km/h,
  • sur les rocades, elle passe de 110 km/h à 100 km/h,
  • sur les autoroutes, elle passe de 130 km/h à 110 km/h.

Pour parer à toute éventualité, augmentez aussi les distances de sécurité. Une route glissante diminue l’adhérence de vos pneus et il vous faut forcément plus de temps pour freiner efficacement. Sachez qu’une route mouillée est deux fois plus glissante qu’une route sèche. La distance de sécurité est d’au moins 50 m en temps normal. N’hésitez pas à revoir ce chiffre à la hausse dès que la pluie arrive ou s’il a neigé toute la nuit. 

Équiper sa voiture de pneus hiver

Au-dessous d’une température de 7°C, la performance des pneus classiques diminue, la gomme se durcit et l’adhérence faiblit. Par conséquent, vous risquez de faire de l’aquaplaning et, surtout, vous augmentez vos distances de freinage. 

Pour une conduite en hiver sécurisée, il est recommandé de prévoir des pneus hiver ou des pneus neige. Ils sont fabriqués à base d’une gomme spéciale, résistante aux basses températures, et comportent des sculptures plus profondes qui évacuent la neige sous les roues. Ils assurent ainsi une meilleure adhérence sur la route.

Ils sont généralement posés d’octobre à mars et doivent être remplacés par les pneus classiques dès que les températures remontent au-dessus de 10°C. 

Privilégier les axes principaux

Pour conduire de manière sécurisée en hiver, mieux vaut oublier les raccourcis et les routes de campagne. La sableuse passe généralement sur les axes principaux comme les rocades, les autoroutes et les abords des grandes villes. Ce sont donc ces routes qu’il faut prendre en cas d’intempéries, même si cela rallonge votre trajet.

Durant l’hiver, il est recommandé de se renseigner quotidiennement sur les conditions de circulation et les prévisions météo. Vous pourrez ainsi anticiper votre trajet du lendemain, savoir si vous devrez partir quelques minutes plus tôt et équiper votre voiture en conséquence, avec des chaînes par exemple.

Bison futé peut également vous renseigner sur l’état des routes situées sur votre trajet. Vous pourrez alors visualiser plusieurs itinéraires et choisir le plus sécurisé.

En empruntant les routes principales, vous croiserez certainement des chasse-neige. Il est important de leur laisser la priorité pour qu’ils dégagent la route devant vous. Vous roulerez peut-être plus doucement, mais vous pourrez vous mettre dans leurs traces et limiter les risques de glissade. Malin !

 

La conduite en hiver appelle une prudence renforcée et une bonne dose d’anticipation pour éviter au maximum les risques d’accidents. Si possible, évitez de prendre la route lorsqu’il y a de fortes chutes de neige ou un déluge de pluie. C’est peut-être l’occasion de négocier quelques jours de télétravail avec votre patron ? Mais si vous n’avez vraiment pas le choix, un bon équipement et le respect des consignes de sécurité vous permettront d’arriver sans encombre à destination. Enfin, n'hésitez pas à utiliser notre Boîtier d’Alerte Personnel My Link qui vous accompagne durant tous vos déplacements. Vous pourrez immédiatement déclencher une alerte en cas de nécessité et maximiser vos chances de bénéficier de secours dans les meilleurs délais. 




Commentaires (0)

Ecrire un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter cet article
À PROPOS

Inscription à la newsletter